Le Tombeau des Patriarches, de Muriel Carchon

Le Tombeau des Patriarches, de Muriel Carchon

| France | Littérature | Actualité  Vu 11957 fois
Article N°18092

Le Tombeau des Patriarches, de Muriel Carchon

Ce roman dense qui tient de l’uchronie, ouvrant sur plusieurs pistes de réflexion, laisse entrevoir un futur effrayant pour notre humanité qui peut très vite basculer dans le cauchemar, si nous n’y prenons garde.

Après un 1er Prix de la Ville de Figeac 2017 pour Croire en son destin et oser le vivre, Muriel Carchon nous présente aujourd’hui Le tombeau des Patriarches, une belle surprise romanesque. Avec son précédent roman, l’auteur nous avait invité à respirer l’air du grand large et, à travers le personnage de Gaspard, à transformer sa vie en destin accompli. Grâce au Tombeau des Patriarches, elle nous embarque dans un nouveau voyage, futuriste celui-ci, puisque nous sommes en l’an 2188… La Terre n’est bien sûr plus celle que nous connaissons. Pour n’avoir pas été assez prudents et avoir trop joué avec le feu, les humains ont fait place aux machines qui règlent désormais le rythme quotidien des jours. Un ordre parfait et immuable règne dans la Cité. Les humains désormais, cantonnés à suivre les slogans officiels, ne cherchent plus que leur bien-être, à être dorlotés, soignés par ceux du Réservoir, des jeunes gens à leur service… Sous terre, survivent dans les pires conditions des êtres qui constituent l’Armée de l’Ombre. Dans ce monde déshumanisé conduit par XXL, les hommes libres se font rares. Quatre d’entre eux pourtant : Mnémosyne, Xyan, Siloé et Rahmi, vont s’attacher à réaliser un projet qui paraît impossible : redonner à l’humain la place qui lui revient et le sauver de l’anéantissement. Pas sûr qu’ils y arrivent dans ce monde barbare …d’autant que chaque jour le sable du désert envahit la Cité… Ce roman dense qui tient de l’uchronie, ouvrant sur plusieurs pistes de réflexion, laisse entrevoir un futur effrayant pour notre humanité qui peut très vite basculer dans le cauchemar, si nous n’y prenons garde. Mine de rien, quoique restant un roman merveilleux au sens où il nous dépayse de bout en bout, servi par des personnages ô combien attachants, (notamment 12-34 et cette chère Mnémosyne), il met en garde sur les enjeux auxquels nous sommes déjà et seront à coup sûr confrontés, et que généreront le changement climatique, la physique quantique, l’intelligence artificielle et la biotechnologie. Un tel roman, pas loin du conte philosophique, soulève enfin une vraie question. Il nous parle de l’Homme et de son devenir au point qu’on peut se demander si, en jouant les apprentis sorciers, nous n’avons pas déjà changé notre rapport au monde et si, surtout, notre nature humaine sera encore la même dans un siècle. Un roman riche et ambitieux, qui illustre à propos la nécessité aujourd’hui de faire de véritables choix pour sauvegarder la singularité humaine.
 
Le Tombeau des Patriarches, Editions Aloès, 271 pages, 16¤

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant